Leidsestraat, Amsterdam (Pays-Bas) : là où les piétons, les cyclistes et les tramways se côtoient

Leidsestraat, c’est le point de rencontre entre les piétons, les cyclistes et les conducteurs de tramway. Une des rues commerciales les plus achalandées d’Amsterdam, ce transit mall se démarque par la priorité donnée tant aux piétons qu’au transport collectif. Fermée à la circulation automobile depuis 1971, la rue sert à la fois de voie de tramway et de rue piétonne. Le projet de piétonnisation a été géré par le gouvernement néerlandais et la société ferroviaire des Pays-Bas (Nederlandse Spoorwegen) dans l’optique d’augmenter les voyages effectués par le biais de modes de transport alternatifs tels que le transport en commun et le cyclisme et encourager les travailleurs et les flâneurs à délaisser leur voiture, en améliorant l’accessibilité aux transports actifs. La zone piétonne de Leidsestraat accueille un flot constant de résidents locaux, d’étudiants et de touristes, et ce, à l’année longue.

Leidsestraat_transitmall2

(Source de l’image) 

Aménagement

Au premier coup d’œil, nous remarquons la rue étroite pavée et bondée de piétons; une scène typiquement européenne. En effet, Leidsestraat mesure 12 mètres de largeur et permet le fonctionnement d’un train léger sur rail bidirectionnel, qui traverse l’artère sur une longueur de 500 mètres. On y retrouve des boutiques, de petits restaurants et cafés ainsi que des magasins de détail, dans des bâtiments de 4 à 6 étages.

Leidsestraat_hiver

l’hiver sur Leidsestraat

(Source de l’image) 

C’est une rue où l’on trouve des gens qui marchent en sécurité, le long du tram, ainsi que des cyclistes qui roulent entre le rail de tram et les groupes de piétons. Seule l’asphalte délimite le rail du tramway .La chaussée est généralement au même niveau que les trottoirs en brique, ce qui permet l’accessibilité à tous. En raison du tramway qui circule en douceur, soit à 9 km/h, les piétons peuvent circuler confortablement –à l’avant, à l’arrière et à côté du tramway –et la cohabitation entre les différents types d’usagers se passe sans conflit.  Étant donné le peu d’espace réservé aux véhicules motorisés, l’accès aux camions de livraison est autorisé, mais très limité.

Leidsestraat_transitmall

les usagers sur Leidsestraat

(Source de l’image) 

Que peut-on retenir pour la rue Sainte-Catherine?

Leidsestraat est sans aucun doute un bel exemple de transit mall où la priorité est accordée aux piétons et au transport en commun. Ce développement axé sur le transport actif (la marche et le vélo) encourage le partage de la rue entre les piétons, les cyclistes et le tramway.

Élizabeth Thongphanith, pour le Centre d’écologie urbaine de Montréal

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s