La rue Saint-Joseph partagée entre les usagers

La rue Saint-Joseph dans le quartier Saint-Roch, à Québec, constitue une artère commerciale importante de la Basse-ville. Au cours des années 2000, un processus de relance du secteur a été proposé.

St-Joseph 1

Une des mesures phares est la destruction du mail Saint-Roch et le réaménagement complet de la rue Saint-Joseph pour permettre la circulation automobile, dont l’aménagement favorise une vitesse de circulation réduite et facilite la circulation piétonne.

Les partisans du projet affirmaient que la santé de plusieurs des 50 commerces périclitait et que le secteur avait perdu son pouvoir d’attraction. Par ailleurs, la présence du mail encourageait les propriétaires à moins entretenir les étages supérieurs des bâtiments. Selon eux, le mail n’avait pas enrayé le déclin commercial du quartier, il minait même l’image du secteur.

Les principaux opposants affirmaient que le mail était devenu un lieu de rassemblement pour les personnes en difficulté, très présentes dans le quartier. Toutefois, la destruction du mail et la rénovation du secteur laissaient craindre une perte de ce lieu de rassemblement et une certaine gentrification du secteur.

St-Joseph 2

Les objectifs du projet
• Rehausser la qualité de l’aménagement urbain
• Attirer la clientèle
• Modifier l’image du secteur
• Permettre la circulation automobile à basse vitesse

Mesures 
• Aménagement du pavé;
• Abaissement des trottoirs;
• Installation de mobilier urbain;
• Aménagements floraux;
• Nouveau système d’éclairage urbain;
• Programme d’aide financière à la rénovation des façades, 12 millions de dollars versés en subventions.

Retombées
La plupart des commerçants sont satisfaits. La destruction du mail et la rénovation des bâtiments et de la rue ont entraîné l’installation de nouveaux commerces. On note un retour de clientèle diversifiée et de résidents plus fortunés dans le secteur. La revitalisation du secteur est clairement enclenchée, mais nécessite encore des efforts.

Les aspects négatifs sont liés à la perte d’un espace de rassemblement pour les personnes démunies. Toutefois, d’autres lieux ont été aménagés à proximité pour ces personnes. Il n’en reste pas moins que la cohabitation entre certaines clientèles marginales et des commerces de plus haut de gamme nouvellement implantés dans le secteur n’est pas toujours facile.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s