La rue Leys à Letchworth, Angleterre

Sur la rue Leys, principale artère commerçante de Letchworth Garden City, la première cité-jardin de l’Angleterre, l’équilibre est renversé. Les piétons bénéficient de plus d’espace que les automobilistes. La rue est traversée en son centre par une seule voie depuis laquelle de larges trottoirs s’étendent jusqu’aux boutiques situées à droite et à gauche. À certains endroits, la rue s’élargit et l’on peut stationner des deux côtés de la voie de circulation. À noter qu’il reste toujours amplement d’espace pour les diverses activités organisées dans la rue.

Letchworth (1)

Les commerçants étalent leurs marchandises à la vue des passants, sur des comptoirs disposés à la devanture des boutiques; il est possible de s’asseoir dehors à un restaurant ou à un café et des bancs, des bacs à fleurs et des arbres sont disposés çà et là le long de la rue.

Lecthworth

La rue Leys est conçue comme un espace commun. Les espaces réservés aux piétons et aux automobilistes sont délimités par des revêtements de textures différentes.

Letchworth (2)

Quant aux trottoirs, ils ne s’élèvent pas plus haut que la chaussée. On a éliminé les bordures de trottoir pour que piétons et automobilistes puissent se déplacer sur un même niveau. Des bornes de protection, des bacs à fleurs et un stationnement sur rue contribuent à ralentir la vitesse de circulation, faisant ainsi de la rue Leys une rue sûre pour les gens. Des dalles de pavage font office de trottoir, et l’éventail d’activités organisées dans la rue commerçante fait de l’endroit un point de rencontre populaire auprès des résidents.

 

Advertisements

Une réflexion sur “La rue Leys à Letchworth, Angleterre

  1. Bonne idée que de verdir la St-cat!!

    Ce serait fantastique d’y inclure quelques haltes de 3 à 4 arbres avec bancs pour les marcheurs et autres. De hautes graminées d’au moins 6 pieds pourraient très bien donner un effet de légèreté, de brises et de verdure…et en plus, elles sont souvent résistantes au sel et autres intempéries de l’hiver. Ces haltes pourraient avoir des fontaines et tables de ping-pong comme nous en avons dans quelques arrondissements sans que cela n’occupe un espace démesurément grand. Le verdissement amène une plus grande fréquentation des lieux et ces derniers peuvent devenir des lieux de visites obligatoires…quant au mobilier urbain, je ne suis pas inquiète, quelques concours d’universitaires ou autres devraient donner des créations dont les Montréalais n’auraient pas à rougir. Oui, c’est possible d’allier la beauté avec l’utilité! Josée

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s