Le réaménagement de la rue Sainte-Catherine : Les facteurs de réussites d’une piétonnisation

*Contribution spontanée de Manon Pawlas, qui a étudié la question et produit un mémoire sur le sujet

Dans le cadre de ma Maîtrise en Géographie, effectuée entre 2009 et 2011, je me suis intéressée à la question des transports durables et plus particulièrement des rues piétonnes à Montréal. Mon étude visait à définir les facteurs favorisants le processus de piétonnisation dans le contexte nord-américain. Les réflexions actuelles autour de la question du réaménagement de la rue Sainte-Catherine Ouest m’ont amené à me replonger dans mon mémoire de Maîtrise dans le but d’en ressortir des éléments qui permettraient, je l’espère, d’amener le débat au-delà du conflit stérile entre pro-automobiles et pro-piéton. Comme il est beaucoup question de rue piétonne dans le débat actuel, je vais centrer mon écrit sur les pré-requis et les facteurs de réussite des rues piétonnes tels que je les ai défini dans mon mémoire.
“Rocky Mountain Gold” de Thomas J. Noel, (Copyright 1980 by Continential Heritage Press)
“Rocky Mountain Gold” de Thomas J. Noel, (Copyright 1980 by Continential Heritage Press)

Accessibilité universelle
Avec la place que l’automobile a prise dans le quotidien des gens, il y a eu, dans les projets d’aménagement des villes une totale absence de considération des autres usagers. Les piétons, cyclistes et autres usagers des transports alternatifs ont peu de place dans la rue, rendant leurs trajets d’autant plus dangereux. La voiture est vue comme un élément de liberté, favorisant la mobilité pour tous. L’importance des flux, du trafic de transit et des mentalités, encore profondément encrées sur l’automobile-symbole-de-liberté, empêche fortement le développement de stratégies de transports alternatives à l’automobile. Cependant, « jeunes, gens âgés, personnes handicapées et pauvres dépendent des autres pour leurs déplacements » (Demers, 2008). L’automobile n’a donc rien d’universel et ne peut être vue comme le seul moyen de déplacement. D’autres moyens doivent être développés afin de répondre aux besoins de tous.
Une rue piétonne réussie répond aux besoins de tous ses usagers, notamment des plus fragiles : sécurité et propreté doivent être garantie, la possibilité de s’arrêter doit être offerte en plus des terrasses de commerces, l’accès doit être simple pour tous, personnes âgées, femmes enceintes, parents avec poussettes et enfants, personnes à mobilité réduites.

Lire la suite

Si on peut le faire sur Broadway…

L’une des avenues les plus célèbres de New York a été transformée en espace public au cours d’un projet pilote qui s’est déroulé au cours de l’été 2009. Le projet s’est implanté créant un corridor sur Broadway à partir du Columbus Circle jusqu’à Madison Square et au cœur même de Times Square (47e à 42e rues) et de Herald Square (35e à 33e rues).

Broadway2

Sur Broadway, on a remplacé deux voies de circulation par une bande cyclable protégée et par un réseau d’aires de repos pour les piétons.

Lire la suite

La rue Saint-Joseph partagée entre les usagers

La rue Saint-Joseph dans le quartier Saint-Roch, à Québec, constitue une artère commerciale importante de la Basse-ville. Au cours des années 2000, un processus de relance du secteur a été proposé.

St-Joseph 1

Une des mesures phares est la destruction du mail Saint-Roch et le réaménagement complet de la rue Saint-Joseph pour permettre la circulation automobile, dont l’aménagement favorise une vitesse de circulation réduite et facilite la circulation piétonne. Lire la suite

La Forêt urbaine, rue Victoria à Montréal

Le Musée McCord a envahi le macadam au cours des étés 2011à 2014 avec son projet La Forêt urbaine. La rue Victoria, au cœur du centre-ville de Montréal, a été fermée à la circulation automobile, et ouverte aux visiteurs du musée, aux travailleurs des immeubles adjacents, aux étudiants de l’université McGill et bien sûr aux simples passants. L’objectif est de faire connaître la collection du Musée aux passants, orienté sur l’histoire de Montréal, en investissant l’espace où ils se trouvent, soit la rue !

Victoria 2012
Rue Victoria 2012

Objectifs du projet
Créer un nouvel environnement reflétant les orientations du musée, particulièrement ses rôles éducatif et patrimonial. Améliorer le cadre de vie des Montréalais en créant un espace accessible au public. Lire la suite

La rue Leys à Letchworth, Angleterre

Sur la rue Leys, principale artère commerçante de Letchworth Garden City, la première cité-jardin de l’Angleterre, l’équilibre est renversé. Les piétons bénéficient de plus d’espace que les automobilistes. La rue est traversée en son centre par une seule voie depuis laquelle de larges trottoirs s’étendent jusqu’aux boutiques situées à droite et à gauche. À certains endroits, la rue s’élargit et l’on peut stationner des deux côtés de la voie de circulation. À noter qu’il reste toujours amplement d’espace pour les diverses activités organisées dans la rue.

Letchworth (1)

Les commerçants étalent leurs marchandises à la vue des passants, sur des comptoirs disposés à la devanture des boutiques; il est possible de s’asseoir dehors à un restaurant ou à un café et des bancs, des bacs à fleurs et des arbres sont disposés çà et là le long de la rue. Lire la suite

Au centre-ville de Montréal, des rues piétonnes existent déjà et montrent un réel dynamisme

Montréal connaît déjà des fermetures de rues à l’accès automobile. Pour l’instant, c’est la voie de la piétonnisation saisonnière et temporaire qui est privilégiée. Les aménagements piétons montréalais sont à la fois vecteurs de design et d’art public, de vitalité commerciale et de convivialité de la rue.

Rues piétonnes dans Ville-Marie

L’arrondissement de Ville-Marie met en valeur la piétonnisation durant la période estivale: « Déambulez dans les rues piétonnes du centre-ville en toute liberté. Tout l’été, profitez des 7 secteurs piétonniers pour profiter au maximum de la belle saison. 7 secteurs piétonniers à découvrir ou redécouvrir »

L’exemple de la rue McTavish, piétonne durant toute l’année, est ainsi mis de l’avant: « Piétonne à l’année entre la rue Sherbrooke et l’avenue du Docteur-Penfield, la rue McTavish est elle aussi un lieu merveilleux pour profiter de l’été dans l’environnement exceptionnel de l’Université McGill ».

Cette année, les secteurs de Ville-Marie piétonnisés durant l’été sont:
Lire la suite

La Grande Allée à Québec

La Grande Allée est réputée pour sa concentration de bars et de restaurants, ce qui en fait l’artère de divertissement la plus populaire de la Ville de Québec. Cet axe constitue l’une des principales portes d’entrée du Vieux-Québec et un point d’accès à la colline Parlementaire. Le projet de réaménagement de la Grande Allée a été intégré au directeur d’aménagement de la colline Parlementaire, au début des années 2000.

Grande Allée à Qc

Des aménagements modulables ont été réalisés pour récupérer, selon les besoins, les espaces de stationnement au profit des piétons. Entre la rue Senezergues et la Place George-V, il s’agit d’une rue à géométrie variable selon les événements et les besoins. La chaussée peut être configurée selon trois modèles différents : Lire la suite

La piétonnisation d’Arequipa, au Pérou, et ses retombées pour les commerçants

Par la promotion de la mobilité durable, EMBARQ vise l’amélioration des conditions de vie et de transport. Cette vidéo sur la piétonnisation d’Arequipa, au Pérou, tente d’influencer les décisions afin d’amorcer un changement en matière d’environnement. On voit ici que la piétonnisation bénéficie à tous, et notamment aux commerçants.

(Vidéo en espagnol sous-titré en anglais)

Affluence piétonne droit devant!

« Foot Traffic Ahead »: Les zones les plus dynamiques d’une métropole sont les espaces urbains propices aux piétons. Ce constat devrait participer à favoriser la « marchabilité » en ville et la fin de l’étalement urbain selon l’étude américaine Foot Traffic Ahead.

(vidéo en anglais)

Foot Traffic Ahead; Ranking Walkable Urbanism in America’s Largest Metros
par Christopher B. Leinberger & Patrick Lynch. The George Washington University School of Business.